Les premiers jours de vacances (Part 2/2)

Voici la suite des épisodes précédents.

Samedi

Tôt le matin (7h !) on se lève, on petit déjeune, et on part marcher pour monter en haut de Ella’s Rock, un sommet/rocher à 2-3h de marche de l’hôtel et qui domine toute la région. Et donc c’est parti le long de la voie ferrée sans train parce que 2 par jour c’est bien assez. On savait qu’après le pont, il fallait prendre à gauche… mais apparemment la dame n’était pas d’accord pour qu’on coupe à travers ses rizières donc on a continué le long des rails. Après une grosse demi heure de marche, on s’est dit (à juste titre) qu’on avait raté le chemin. Donc demi tour… Et enfin en demandant aux gens du coin on trouve un type qui veut bien nous montrer le chemin.

On passe donc à travers son village, à travers les plantations de thé, à travers des maisons même. Et gogogo direction le sommet. Le gars marchait quand même super vite, en tongues, sur une méga pente boueuse dans la jungle humide. Et nous on suivait (moi j’en chiait un peu !)… A un moment il s’arrête et nous parle de lichees (enfin on pensait). Bref on continue, on arrive au sommet, tout nuageux donc on n’a rien pu voir… On lui dit qu’il peut repartir chez lui… Ce qu’il fit après nous avoir reparlé de lichees.

Et la Did se rend compte qu’il a une méga sangsue sur le pied… C’était ça !!! Leechers et pas Lichees !! Donc on rentre vite à l’hôtel après avoir désinfecté le trou et mis un pansement. Sur le chemin, Did se fera attaquer 2 autres fois au même endroit par ces trucs qui sentent le sang.

Après ces aventures, on mange un peu… Et on rejoint un collègue de mon boulot qui habite dans le coin. Il nous annonce qu’il va nous montrer une cascade: on check dans le guide: 171m, la 3ème plus grande du Sri-Lanka, assez calme mais plutôt sauvage lors de la saison des pluie… OK ! et c’est parti pour 1h30 de bus… Dans le dernier bus, il s’est mis à pleuvoir alors qu’on arrivait pas loin de la-dite cascade. On arrive à son pied (après avoir traversé un pont qui enjambe la rivière à la fin de la cascade <= je ne suis peut être pas très clair…) sous une pluie battante. Quand je dit « battante » je pense à « si-tu-reste-une-minute-dessous-c’est-comme-prendre-un-bain ».

On se réfugie donc chez un petit vendeur de babioles… On mange un pamplemousse (bah oui on a le droit!) et on décide de traverser le pont pour aller se réfugier de l’autre côté qui est apparemment plus sécuritaire. La traversée donc: 3 personnes, 2 parapluie, mon sac « water-proof » avec les trucs important (ou électroniques) dedans, 3 paires de tongs, des trombes d’eau en rafale, un brouillard permanent, une traversée épique quoi.

On est donc réfugiés (mais trempés, mais le sac est bien étanche !!) dans un deuxième bouiboui. Et puis finalement on décide de se barrer 500m plus loin (on apprendra plus tard que lors de la dernière fois un rocher s’était détaché de la montagne et avait écrasé ledit bouiboui.

On arrive donc dans un resto, où l’on prend un thé et des photos. Et où l’on apprend aussi qu’une telle monstruosité au niveau de la chute d’eau ne s’était pas produite depuis 20 ans… On se repose donc… Et on repart en touk-touk (notre pote a réussi a nous tirer d’affaire un nombre de fois hallucinant durant cette journée parsemée de merdouilles en tout genres) et là devinez ce qu’on croise?!

Une coulée de boue au milieu de la route qui bloque toute la circulation. On traverse à pied, on (notre pote) négocie un nouveau touk-touk et c’est reparti pour la ville où l’on devrait prendre un autre bus… Si bien sur il en reste. Et à la dernière seconde, on y arrive, et 45 minutes après on est au chaud à l’hôtel.

Au finale une super journée, avec que des emmerdes mais ça restera dans les annales …

Dimanche

On se lève, on prend le déjeuner sur le balcon, on sort de l’hôtel pour aller visiter un temple quand on croise notre chauffeur et notre guide… Donc on part avec eux pour le temple (bof) et pour visiter une fabrique de thé (fermée donc pas de commentaires).

En route on s’est arrêtés dans un petit resto dégeu… Et aussi dans un temple (idée de notre rabatteur) où l’on n’est pas entrés parce que on commençait à en avoir marre. Dommage parce qu’on a loupé une salle qui décrit (avec force détails) ce qui arrive quand on fait des choses mal (coupés en deux si l’on vole…).

On arrive à la maison, on donne la fin des sous au chauffeurs (20 000 en tout…). Et là forcément notre connard de guide nous demande 3000 de plus parce que on est allé avec le chauffeur à d’autres endroits… Bref que de la magouille… Donc engueulade, énervement, on lui file ses thunes, on lui dit qu’on ne veut plus jamais le revoir et hop il se casse. Enfin libres !!!

Et voilà c’est fini !!! Finalement non… Quelques photos pour le plaisir des yeux !! (Cliquez pour agrandir bien sûr)

2 vues de l’hôtel à Ella

Une photo bonus de l’hôtel

Dans l’ordre: un paysage, un temple et la fameuse cascade !

  • Les commentaires et les trackbacks sont fermés.
  • Trackback URI: https://blog.chapal.eu/2009/04/16/vacances-part-2-sri-lanka/trackback/
  • Commentaires RSS 2.0

Un commentaire to “Les premiers jours de vacances (Part 2/2)”

  1. kikoo71 :

    Très belles ces premières photos de stage !