Si t’en reveux, y’en re-a !

Suite de l’épisode précédent du stalker précédent lors de la semaine précédente… Et surtout suite de ma réponse sans précédent « euh ta gueule pour voir » que j’avais assénée de manière plus distinguée et sneaky

Bref, je suis allé chez mon « ami« , tout en étant assez bon avec mon breton de colloc pour le laisser hors de cette histoire vaseuse et à dormir debout (avec une moustiquaire quand même, la dengue guette!). Donc, j’y suis allé tout seul, l’esprit serein et l’œil vif (un vendredi soir c’est pas facile croyez moi). On a donc pas beaucoup parlé (hé oui ils parlent autant anglais que ma Chaly…), on a joué au Carrom (je suis une quiche abyssale…). J’ai toujours pas compris si dans les deux filles de la maison, une est sa copine (de mon « good friend ») et l’autre sa soeur (de sa copine ou de lui même ?) ou bien si ils sont tous frère et sœurs … J’ai bu un petit thé et je suis reparti à la maison où s’organisait une vrai fête avec des gens sympas et intéressants (et des bières aussi).

Pendant la soirée je reçois un SMS que je vous livre dans sa version non censurée:

Hai flo, my sister is like go to easy beabh hotel. If you can given the dinner.

Petite traduction avec les annotations de rigueur:

Bonjour Florent, ma sœur serait heureuse de partager un repas avec toi dans l’hôtel Easy Beach (celui du norvégien). Aurais tu l’obligeance d’offrir le-dit repas?

Bon là ça commence à être tendu… Un nombre incalculable de questions s’offrent (aucun jeu de mot avec les sœurs hein…) à moi:

  • De quelle sœur parle-t-il? Celle qui a 16 ans ou celle qui en a 19 ?
  • Dois-je offrir le repas à toute la clique (lui, les 2 filles, la maman, le chien et le varan ?)
  • Il pense vraiment que je vais épouser la-dite sœur (si je comprends de laquelle il parle) juste parce qu’il m’a aidé une fois dans un garage de moto, que sa maman prépare pas trop mal le thé, et que j’ai pris ma rouste au Carrom ?
  • Mais où donc ai-je atterri ?
  • Quel est la couleur du cheval blanc d’Henry IV ?

Bref je lui ai répondu sèchement que, n’étant pas payé ici, je ne pouvais pas offrir le repas à tout le monde… J’ai jugé préférable de ne pas lui parler de mariage avec sa sœur, parce que si il n’y avait pas pensé ça pourrait lui donner des idées…

Maintenant je l’ignore le plus que je peux… (ça va me saouler de mettre mon portable silencieux pendant la nuit pour éviter les « good morning »)

3 petits tours et puis…

Hier j’ai mangé un hamburger…

(Ouais je sais c’est violent comme début de post mais je peux tout vous expliquer monsieur l’agent). En premier lieu, j’ai des circonstances atténuantes, tout d’abord j’en avait un peu marre de manger du fried rice ou autres rice&curry, ensuite mon colocataire finissait tard alors pourquoi ne pas se rejoindre directement chez Oystein? Et puis bon la viande de boeuf haché c’est quand même un délice quand ça fond sous le palais. Et surtout!!! Un hamburger maison c’est quand même incomparablement meilleur qu’un macdo (de toute manière je ne vais pas monter à Colombo pour ça).

Pour mon anniversaire Sri Lankais j’ai eu pleeeeeein de cadeaux! La famille de Christophe (et Ludo aussi) m’ont offert un « je ne sais pas comment ça s’apelle » (ah si apparement ça doit être une tunique) noir à manche longe tout léger, super sympa… Et Did m’a offert le kit du parfait Sri-Lankais:

  • Un Sarong blanc (sorte de kilt)
  • Une chemise blanche
  • Un mouchoir blanc (tout est blanc quand même)
  • Une topette d’arrack

Et sinon mon stalker me fait toujours autant bipper, je bodyboardise pas mal et j’attends le week-end avec impatience. Et aussi le trip en Inde/Népal!

Les gens, la vie, les gens…

J’ai fait réparer ma Chaly, je suis resté une journée au garage, comme ça j’ai pu surveiller que le gars travaillait bien sur ma moto et ne pas avoir une réponse du style « humm tomorow ok? » quand je revient au garage le soir… Un gars qui passait au garage m’a pas mal aidé à faire les aller-retours pour acheter les pièces qui manquaient. Et puis bon ensuite il m’a invité chez lui pour boire un thé.

Ça commence souvent comme ça l’amitié au Sri Lanka (attention, ce post est plein de préjugés et de généralités)… Mais alors ensuite ça dérive… Une petite dizaine de SMS par jour pour savoir ce que je fait, suivi bien sur d’un bippage du téléphone si je n’ai pas répondu dans la minute, suivi aussi du même message une ou deux heure après pour être bien certain que ouais, c’est mon pote, c’est cool, on arrive même pas à parler ensemble mais on est fait l’un pour l’autre…

J’ai laissé coulé une semaine, une semaine de « good night flo » et autres « what you do evening? », alors que je lui avait dit cinq (oui oui 5) fois au moins que je bosse pendant la semaine et que JE l’appellerai dès que je pouvais me libérer un soir pour venir le voir avec Did. Et ben non, il continue de me harceler… Ça me donne l’impression d’avoir une copine hystérique/jalouse/possessive/folle mais sans tous les bons côtés qui sont liés au fait d’avoir une copine (avoir envie de la voir par exemple)… Là ce type je le connais moins que la petite vieille chez qui on va acheter à manger.

Bref hier j’ai craqué, parce qu’en plus il commençait à me donner des ordres (bon peut être pas mais avec la barrière de la langue…) et je l’ai incendié en lui demandant d’arrêter de me harceler… Sincèrement je serais bien passé le voir, il avait l’air sympa, mais maintenant c’est fini entre lui et moi !!

Et ce genre de truc, c’est à peu près ce qu’il s’était passé avec notre rabatteur au début de séjour (sauf que lui on était sur qu’il en voulait à notre argent)… Mais les Sri Lankais (pour beaucoup de gens du boulot c’est le cas) on souvent cette relation bizarre. Alors je ne sais pas si ça vient du fait que je suis blanc (parce qu’il n’avait pas l’air spécialement de vouloir que j’épouse sa sœur ou autre connerie du type, et puis je ne fais pas non plus riche entrepreneur), ou alors ils sont aussi comme ça entre eux et c’est juste une autre manière de voir l’amitié… Auquel cas c’est moche 😉

Les petites choses qui font dire que …

… ça fait quand même deux mois que je vis au Sri Lanka. Allez, une petite liste !!!

  1. J’ai presque fini mon tube de dentifrice tout plein acheté en France
  2. Je ne pleure plus quand je mange des trucs pimentés
  3. Mon gel douche est fini alors je me lave avec un bloc de savon local (pas mal)
  4. Je mange même des trucs qui piquent au petit dèj’ parfois
  5. Je trouve normal d’aller piquer une tête dans l’océan indien après le boulot
  6. De même que les mouches qui volent sur les étals de fruit & légumes ne me gênent plus
  7. Je n’ai pas remis de chaussettes depuis le 1er avril (ok je bluff un peu mais presque)
  8. Pareil, pas de pulls
  9. Je parle un anglais qui est un mix entre celui que pourrait parler un 6ème et un mec bourré et tout le monde me comprend
  10. Si jamais je fais des bonnes tournures de phrases en anglais les gens ne comprennent plus rien
  11. Ça ne m’étonne plus que chaque personne que je croise (sans exception) me dise « Hello, what country ? »
  12. Je connais tous les expats du coin (et réciproquement)
  13. La petite vieille de notre shop préféré fait passer des messages entre Did et moi (« ah il a déjà acheté des trucs à manger et une bouteille d’eau »)
  14. Si je vois un bus en doubler un autre dans un virage alors qu’une autre voiture double un tuktuk dans l’autre sens je ne m’inquiète pas plus que ça
  15. Did comprend notre gardien de maison quand il lui parle en cingalais (et ça c’est fort)
  16. Je sais dire tournevis en cingalais (et c’est moins inutile que ça en a l’air)
  17. Quand on a plus de mangues… on mange des papayes !
  18. Quand on a plus de papayes… on mange des ananas !
  19. Sinon on a toujours des noix de coco donc c’est bon
  20. Je peux mettre un pantalon sans (trop) transpirer
  21. J’éclate les moustiques en vol avec une dextérité déconcertante
  22. Je fais « ari ari » en dodelinant de la tête pour un oui ou pour un non
  23. <= Dans 2 jours, il y a un truc spécial avec ce numéro

Saturday Night Fever !!

Finalement ce n’est pas la dengue !

Après un samedi passé au lit et au WC (à vomir aussi oui oui oui, si vous voulez plus de détails tapez 1)…

Après un dimanche soir où j’ai raté un super repas qui était trop bon (avec du vin en plus !!)…

Après un lundi à faire des tests et voir un médecin…

Après un mardi à rien foutre (héhé)…

Je vais bien et je ne suis plus trop malade. Mais je ne sais toujours pas ce que c’était. Mais ça va.

Sinon il fait « re-beau », la mer est toujours belle (même si elle a descendu un peu et que ça fait des « falaises » de sable sur la plage), et on commence a avoir des bons prix au marché. On devient fort en noix de cajou grillée avec du curry. Et en petit thon acheté sur l’étal 20 minutes avant d’atterrir sur la poêle… On a aussi essayé de faire du thé mais bon, on a encore à apprendre.

Le boulot se passe (bien). Pour Did c’est la folie en ce moment, sa machine marche, il fait des mats, enfin c’est le rush tant que l’expert français est là. Pour moi c’est plus tranquille, faudrait que je trouve un truc à faire autre que les calculs de coût parce que ça va vite me saouler.

Sinon on regarde des films suuuuuuuupers nuls (vraiment hein) donc si vous avez des conseils cinématographiques on est ouverts, en plus on a pas Hadopi ici donc c’est cool.

Les dangers de la route

Alors je ne vais pas vous parler des bus qui sont les véritables dangers de la route…

Je vais vous parler de mon aventure de ce matin…

Je pars tranquillement au boulot (en fait pas vraiment au boulot mais plutôt au boulot de Did parce que ce n’est pas loin d’un garage et que l’on peut m’aider à faire réparer mon kicker que j’ai malencontreusement perdu sur la route à cause d’un écrou mal visé et aussi pou faire régler mon ralenti qui force ma mob à caler dès que je n’accélère pas… bref le Sri Lanka, des gens incompétents au service de l’emmerdement maximum des personnes). Donc voilà je galère pour démarrer (plus de kicker) et dès que je m’arrête (stop, feu, bus …) je cale, c’est donc d’une traite que je fais le voyage quand soudain !!

Soudain un agent de la police (reconnaissable à son képi, son uniforme marron-moche, son collègue tout pareil et leur moto garée pas loin) me fait signe de m’arrêter…

Je m’arrête. Un peu loin. Donc il vient me chercher à pied.

Driver License? Oups je ne la prend jamais avec moi (de même que mon passeport), ils sont plus en sécurité dans la maison.

On discute, on discute, ça coute 2500 Roupies de conduire sans permis… Je dois aller payer tout ça au poste… Ou peut être…

Oui ?

I can make you a reduction?

Ok? Combien? 1000… Ok vendu!

Ah il faut rajouter 100 (pour les taxes bien sur, c’est bien connu corrompre un agent c’est soumis aux taxes, d’un seul coup la crédibilité s’envole… déjà que bon).

1100. Je repart sur ma Chally et voilà. Je vais peut être essayer de prendre mon permis avec moi maintenant, même si un permis français ne vaut rien ici…

War is Over !

Dimanche après midi, un ciel grisâtre, deux Français faisaient du bodyboard non loin de la plage Kabalena, au sud su Sri Lanka… C’est alors qu’une procession de tuk-tuks défila le long de la route côtière… Klaxon, cris, drapeaux, joie, pétards… La guerre civile qui ravageaient le nord du Sri Lanka depuis une trentaine d’année était terminée.

Le président en poste depuis 2005 avait été élus sur la base de ces promesses: il allait en finir avec la guerre et le LTTE (les tigres tamouls) par la force, coute que coute… Toutes les tentatives de traités de paix, de trêves ayant échouées. Le budget a explosé, cette même armée est devenue 5 fois plus importante… Et les combats ont continués jusqu’à la mort du leader du LTTE (tué avec sa famille par le gouverment en fait apparemment non !).

Bilan de la guerre… plus de 70 000 morts sur 20 millions d’habitants, des civils tamouls qui n’ont pas connu une vrai paix dans le nord depuis 30 ans, enfin tout ce qu’un guerre civile apporte de sympathique quoi.

Même si la fin de cette guerre n’est pas propre (tous les leaders sont soit morts soit en prison, une épuration ethniques pourrait tout de même arriver, des attentats désespérés peuvent encore survenir…), elle est bien finie, tous les Sri Lankais avec qui j’en ai parlé on le sourire, principalement pour le fait que les enfants tamouls vont pouvoir enfin aller à l’école au lieu d’apprendre à manier des machine-gun ou des lances roquettes.

Wait and See… Le président sera-t-il aussi fort dans la gestion d’un pays que dans la destruction d’une force séparatiste? Le pays se relèvera-t-il vite de ses blessures? Les budgets de l’armée seront-ils bien redistribués? Le tourisme reprendra-t-il vraiment?

Vous le saurez dans le prochaine épisode: « Tintin s’évade de prison » !

Un peu de lecture webale

Alors je viens de de tomber (merci à Monsieur Dream qui a des fixations avec le Japon en ce moment) sur le blog d’un prof de fac…

Alors tout d’abord en premier lieu pour commencer… J’adore comme c’est écrit, donc ça aide à accrocher parce que la taille des posts est ma foi correcte. En plus je me retrouve dans plein de truc mais vu de l’autre côté (si si le côté classique de l’étudiant qui essaye d’étudier son prof).

Du peu que j’ai lu il n’a pas l’air d’être à Gre, donc j’ai peu de chances de l’avoir croisé, mais bon on sait jamais.

Enfin bon tout ça pour dire que ça vaut le coup, et merci à lui de raconter sa vie.

Sinon niveau lecture normale, j’ai fini Le Maître et Marguerite, de Boulgakov, qui est sublime, je remercie donc ma maîtresse de CP de m’avoir apprit a lire, et licuriciule de m’avoir offert le bouquin.

Des photos de la Maison ?

Après avoir bien eu la tête qui tourne avec ce palmier faisons un petit tour du propriétaire.

Et pour finir voici Did avec sa LML Freedom 125 !!!

A plus pour de nouvelles aventure!

(un jour vous verrez ma moto qui fait un bruit de sèche-cheveux)

Un petit point sur le stage

Bon alors en théorie je suis là bas pour aider à réorganiser (ou améliorer) la production de l’unité.

Ma (mes) formation(s) c’est d’un côté ingénieur matériaux (ici ce sont les polymères qui vont me servir) et d’un autre côté master en management.

On ne me donne pas grand chose à faire, c’est un fait, je dois me démerder tout seul comme un grand. Donc déjà, ça ne fait pas beaucoup de travail. En plus la plus part du temps les 2 gars qui s’en occupent font la même chose que moi, et finalement ce que je fais n’est pas utilisé… Bon ok, je donne des idées, j’aide, je ne suis pas là pour reprendre la boîte et imposer ma manière de faire.

Mais maintenant il y a du nouveau… ou plutôt deux nouveaux… et même plutôt un nouveau et une nouvelle:

  • Un stagiaire spécialisé dans les polymères…
  • Une stagiaire spécialisé dans le management…

Bon bah alors maintenant je n’ai vraiment plus rien a faire ici… Wait and see donc…